Pompes Funèbres Traisnel à Laventie près de Merville, Estaires et La Gorgue
03 21 26 68 00

Que faire des cendres funéraires ?

Après une crémation, il existe plusieurs possibilités concernant le dépôt de l’urne ou des cendres funéraires.

Cendres funéraires : Que dit la loi ?

Depuis la loi du 19 décembre 2008, les cendres d’un défunt ne sont plus de simples cendres, mais sont considérées comme un « corps ». Un défunt en urne a ainsi les mêmes choix de destination qu’un défunt en cercueil avec la possibilité de pratiquer une dispersion des cendres en plus.

Destination des cendres : Les différentes possibilités

Votre conseiller funéraire vous proposera diverses solutions pour la destination des cendres. Ainsi, il vous dira que faire des cendres funéraires. Cette décision n’est pas à prendre à la hâte. Il faut tenir compte des volontés du défunt mais aussi des besoins de sa famille. En effet, certaines personnes auront besoin d’un lieu pour se recueillir, déposer des fleurs ou encore entretenir le souvenir de leur proches. On pourra donc procéder à :

  1. un dépôt d’urne au columbarium
  2. une inhumation d’urne en cavurne
  3. une inhumation d’urne dans un caveau
  4. un scellement d’urne sur un monument funéraire
  5. la dispersion des cendres

Déposer une urne dans un columbarium

Le columbarium est un bâtiment pourvu de niches où sont conservées les urnes contenant les cendres funéraires des personnes incinérées.

Lorsque vous vous demandez que faire des cendres funéraires. La première des solutions est de déposer l’urne funéraire dans une case de columbarium.  Une case de columbarium peut contenir deux à trois urnes en fonction de sa taille. Le ou les noms des défunts y sont gravés. Vous pouvez aussi mettre une photo et un soliflore. Le columbarium vous permet alors d’avoir un lieu de recueil et de souvenir sans entretien. Par contre il ne vous permet pas de déposer de plaque ni de composition florale.

Le cavurne ou tombe cinéraire

La deuxième solution possible est le cavurne ou monument cinéraire. Il s’agit d’un petit caveau d’1 m³ qui peut accueillir jusque 4 urnes, sur lequel est posé un monument cinéraire. Le ou les noms des défunts y sont gravés. Vous pouvez aussi mettre une photo. Le monument cinéraire vous permet d’avoir un lieu de recueil et de souvenir et contrairement à la case de columbarium, vous pouvez y déposer des plaques et compositions florale à votre convenance. La tombe cinéraire est un espace permettant de regrouper une famille en une seule sépulture.

L’inhumation d’urne en caveau

La troisième solution est l’inhumation de l’urne dans un caveau de famille. Si vous disposez d’une concession familiale et que le concessionnaire ou à défaut, tous les héritiers de la concession sont d’accord, alors vous pouvez inhumer l’urne funéraire de votre proche dans le caveau de famille. Vous pourrez faire graver la pierre tombale et bénéficier d’un seul et même endroit pour vous recueillir auprès de l’ensemble de vos chers disparus. Il n’y a pas de nombre maximum d’urne pour une inhumation en caveau.

Le scellement d’urne sur un monument

La quatrième solution est le scellement de l’urne funéraire sur une tombe familiale. Si vous disposez d’une concession familiale au cimetière et que le concessionnaire ou à défaut, tous les héritiers de la concession sont d’accord, alors vous pouvez demander le scellement de l’urne funéraire de votre proche sur le monument familial. Vous pourrez faire graver directement l’urne et bénéficier d’un seul et même endroit pour vous recueillir auprès de l’ensemble de vos chers disparus. L’avantage de cette solution est qu’il n’y a pas besoin d’ouvrir le caveau, et que l’on ne doit pas non plus graver la stèle.

La dispersion des cendres

Enfin, la cinquième solution est la dispersion des cendres. Celle-ci peut se faire en différents endroits tels que les jardins du souvenir, la mer ou alors en pleine nature en dehors des lieu publics et jardins privés.

La dispersion des cendres permet plus difficilement de fixer un lieu de mémoire pour se recueillir.

Depuis la loi du 19 décembre 2008, la dispersion des cendres est strictement encadrée et réglementée par loi.

Avant cette date, celui qui recevait les cendres était libre d’en faire à peu près ce qu’il voulait. Il pouvait ainsi les conserver chez lui, ou les disperser là où il le souhaitait.

Néanmoins, suite à des pratiques jugées inappropriées par l’Etat Français (abus sur la dispersion des cendres, abandon d’urnes sur des lieux publics), la réglementation est devenue beaucoup moins souple. Les cendres ne peuvent être dispersées ni sur la voie publique, ni dans un lieu public, ni dans un jardin privé.

  1. DISPERSER LES CENDRES DANS UN JARDIN DU SOUVENIR

    Un Jardin du Souvenir ou puits du souvenir, est un lieu dédié pour la dispersion des cendres qui se trouve en général dans les cimetières et les crématoriums. Il s’agit en fait d’un petit jardinet ou puits sur lequel chacun, avec l’aide d’un professionnel, peut disperser les cendres d’un proche. Néanmoins, de nombreuses familles sont insatisfaites de ce lieu de dispersion jugé trop impersonnel.

  2. LA DISPERSION DES CENDRES DANS LA NATURE

    Un espace de pleine nature est accessible mais non aménagé. C’est un endroit qui doit être éloigné des habitations.

    Les cendres peuvent être dispersées partout dans la nature, sauf sur la voie et dans les jardins publics. Aussi, il est nécessaire de contacter la commune de naissance du défunt et la commune du lieu de dispersion des cendres, afin d’obtenir leur autorisation. Par suite elles pourront inscrire l’identité du défunt, le lieu, et la date de dispersion dans un registre spécifique. Si vous dispersez les cendres dans la nature, assurez-vous qu’elles ne risquent pas de se retrouver sur une voie ou un lieu public.

  3. LA DISPERSION DES CENDRES DANS LA MER

    La dispersion des cendres dans la mer est également autorisée à condition de respecter certaines règles.

    Premièrement, elle doit avoir lieu à plus de 300 mètres des côtes, ainsi qu’à plus de 6 km du littoral. Deuxièmement, si vous optez pour l’immersion de l’urne, celle-ci doit être biodégradable. Et troisièmement, il est strictement interdit de disperser les cendres dans une rivière ou dans un fleuve.

    Si vous dispersez les cendres dans la nature ou dans la mer, vous pouvez le faire par voie aérienne, à condition de vous assurer que les cendres n’atterrissent pas dans des lieux non autorisés par la loi. Il est désormais interdit de garder l’urne chez soi, ou de disperser les cendres dans une propriété privée. L’inhumation dans ce type de lieu requiert l’autorisation de la mairie, mais est très rarement délivrée. L’endroit où se trouvent les cendres doit être accessible de tous, pour permettre à tout proche de s’y recueillir.

Ces articles pourraient également vous intéresser

deces

Que faire en cas de décès ?

Lorsque l’on perd un proche, qu’un décès survient dans la famille, on se pose tous les mêmes questions. Que dois-je faire? Où dois-je aller? Qui dois-je appeler? etc… Alors, que doit on faire en premier? Je vais donc essayer ci-après, de vous expliquer le plus clairement possible, dans quel ordre il faut commencer. Le lieu […]

En savoir +
cercueils

Choisir un cercueil : Prix, formes et matériaux

Le choix du cercueil est généralement l’étape la plus difficile dans la préparation des obsèques d’un proches.  Il est le dernier endroit où va reposer notre défunt. Une fois le type de funérailles défini, votre conseiller vous orientera sur la gamme appropriée. Qu’est ce qu’un cercueil? En premier il convient de rappeler qu’un cercueil est […]

En savoir +

Écrire un discours et lui rendre un hommage unique.

Vous venez de perdre un proche. Les funérailles sont un moment très douloureux, un concentré d’émotion intensifié par la présence de tous ceux qui l’aiment. Faire ses adieux, et prononcer un discours, c’est lui rendre un hommage unique. Cependant, trouver les mots justes en ces circonstances n’est pas toujours aisé. C’est pourquoi je vais vous […]

En savoir +