Pompes Funèbres Traisnel à Laventie près de Merville, Estaires et La Gorgue
03 21 26 68 00

Que faire en cas de décès ?

Lorsque l’on perd un proche, qu’un décès survient dans la famille, on se pose tous les mêmes questions.

  • Que dois-je faire?
  • Où dois-je aller?
  • Qui dois-je appeler?
  • etc…

Alors, que doit on faire en premier? Je vais donc essayer ci-après, de vous expliquer le plus clairement possible, dans quel ordre il faut commencer.

Le lieu du décès

Si le décès survient à domicile, ou en tout autre endroit ne disposant pas de chambre mortuaire, il est alors impératif, et avant toute chose, de le faire constater par un médecin. Ensuite, celui ci délivrera un certificat de décès sans lequel, nous, pompes funèbres n’avons pas le droit d’intervenir.

Une fois le médecin passé et le certificat établi, vous pouvez contacter les pompes funèbres Traisnel de Laventie par téléphone au 03.21.26.68.00. Nous sommes joignables 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Nous nous rendrons sur le lieu du décès quel qu’il soit, dans n’importe quelle commune et sur toutes distances, dans les plus brefs délais.

Si le décès survient en milieu hospitalier, ou en tout autre endroit disposant d’une chambre mortuaire, alors, le personnel soignant contactera lui même le médecin qui délivrera le certificat de décès. Ensuite, l’établissement de santé prendra contacte avec les membres de la famille afin de les informer du départ de leur proche, puis il les invitera à prendre contacte avec les pompes funèbres.

C’est alors que vous aurez alors le choix de laisser votre proche soit à la chambre mortuaire du lieu de son décès ou alors, de demander le transfert du corps dans les 48 heures au domicile du défunt, d’un proche ou encore dans une chambre funéraire. Le défunt devra rester 2 heures dans sa chambre avant que nous puissions intervenir et le prendre en charge.

En cas de mort accidentelle ou de suicide, il faut immédiatement avertir le commissariat de police ou la gendarmerie. Dans ce cas, ceux-ci dresseront un procès-verbal des circonstances de la mort.

En attendant notre arrivée

Qu’il s’agisse d’un décès à la maison ou à l’hôpital, il vous faudra préparer:

le livret de famille et une tenue vestimentaire complète (vêtements et sous-vêtements).  Choisissez de préférence la tenue que le défunt préférait. Prévoyez si possible des veste, chemise, t-shirt, polo ou pull à manches longues. Au besoin, préparez également l’appareil dentaire et les lunettes. Nous vous demanderons certainement une photo récente pour la préparation. En général, pour des raisons esthétiques, nous ne mettons pas les chaussures du défunt.

Organisation des obsèques

Vient ensuite le temps de l’organisation des obsèques la plus part du temps au bureau de pompes funèbres avec un conseiller dédié à votre écoute. Vous devrez, en priorité, tenir compte des volontés de la personne décédée. Le défunt a pu rédiger un testament ou souscrire un contrat obsèques.
S’il n’en est rien, c’est à la famille de faire les choix entre, notamment, un enterrement religieux ou non, l’inhumation ou la crémation.

L’inhumation (ou enterrement)

Elle peut avoir lieu dans :

  • le cimetière de la commune du décès,
  • celui de la commune où le défunt avait sa résidence (principale),
  • la ville où est situé le caveau de famille.

Mais est également possible dans la commune où le défunt avait sa résidence secondaire, où il a vécu longtemps et dans laquelle plusieurs membres de sa famille sont enterrés. (Rép. min., JOAN du 13 mars 2000, p. 1670).

Il est à noter que: une personne qui ne dispose d’aucune concession, et dont les revenus sont inexistants, sera inhumée en terrain communal, dans une fosse individuelle. Ces emplacements sont fournis gratuitement au moins pendant 5 ans.
À l’expiration du délai, la commune peut reprendre le terrain. Si la famille ne fait pas procéder à une ré inhumation à ses frais, les agents du cimetière déposeront le corps dans un ossuaire. 

La Crémation (ou incinération)

Elle est soumise à autorisation qui est délivrée par le maire de la commune dans laquelle s’est produit le décès ou, si le corps a été transporté, par le maire du lieu de fermeture du cercueil. Elle est donnée sur production du certificat médical attestant l’absence de stimulateur cardiaque et l’absence de problème médico-légal. (décès suspect par exemple).

Les cendres seront systématiquement placées dans une urne funéraire. L’ urne pourra être déposée dans un caveau familial, dans une case de columbarium ou un cavurne au cimetière. Elles ne peuvent plus être divisées ou conservées au domicile par un proche (loi n°2008-1350 du 19 décembre 2008). A savoir, les cendres du défunt peuvent également être dispersées dans un espace prévu à cet effet

  • dans le cimetière (jardin du souvenir)
  • sur un site cinéraire aménagé
  • ou encore en pleine nature (mais pas sur la voie publique).

Enfin, dans ce dernier cas, il faut en faire la déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt. L’information sera inscrite sur un registre spécifique. Le crématorium peut aussi garder une urne pendant un an. Par contre, si la famille ne prend pas de décision sur le sort des cendres à l’issues de ce délai, elles sont dispersées dans le jardin du souvenir.

Les faire-parts

Dans notre région en particulier, les familles endeuillées ont pour habitude de distribuer des faire-parts de décès. Comme son nom l’indique, le faire-part de décès a pour but de faire part du décès de notre proche.

    1. Il s’envoie souvent par la poste à des amis géographiquement éloignées.
    2. peut aussi être distribué dans la commune ou dans le quartier où résidait le défunt.
    3. se construit toujours de la même manière.
  • prénom et nom du défunt
  • nom de jeune fille – époux / épouse ou veuf / veuve de
  • titres ou profession ( médaillé de / membre de / commercial  pour / …)
  • lieu de repos du défunt – heures de visites
  • date, heure et lieu de cérémonie
  • liste des membres de la famille qui annoncent le décès. (en commençant par le plus proche parent et dans l’ordre des naissances)
  • éventuellement la mention “ni plaque, ni fleurs, s’ il vous plaît.”
  • indication pour un don au profit d’une association ou de la famille

Enfin, vous pouvez, si vous le souhaitez, préparer sur papier le détail de la liste ci dessus avant votre rendez-vous avec un conseiller.

Ces articles pourraient également vous intéresser

cercueils

Choisir un cercueil : Prix, formes et matériaux

Le choix du cercueil est généralement l’étape la plus difficile dans la préparation des obsèques d’un proches.  Il est le dernier endroit où va reposer notre défunt. Une fois le type de funérailles défini, votre conseiller vous orientera sur la gamme appropriée. Qu’est ce qu’un cercueil? En premier il convient de rappeler qu’un cercueil est […]

En savoir +
cendres-funeraires-cremation

Que faire des cendres funéraires ?

Après une crémation, il existe plusieurs possibilités concernant le dépôt de l’urne ou des cendres funéraires. Cendres funéraires : Que dit la loi ? Depuis la loi du 19 décembre 2008, les cendres d’un défunt ne sont plus de simples cendres, mais sont considérées comme un « corps ». Un défunt en urne a ainsi […]

En savoir +

Écrire un discours et lui rendre un hommage unique.

Vous venez de perdre un proche. Les funérailles sont un moment très douloureux, un concentré d’émotion intensifié par la présence de tous ceux qui l’aiment. Faire ses adieux, et prononcer un discours, c’est lui rendre un hommage unique. Cependant, trouver les mots justes en ces circonstances n’est pas toujours aisé. C’est pourquoi je vais vous […]

En savoir +